• Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Archives pour septembre 2011

Hommage à mon boulanger

Hier, comme tous les mois désormais, j’ai reçu en séance l’un de mes fidèles clients. Il exerce un joli métier, celui de BOULANGER.

boulanger.jpg

C’est un homme d’expérience qui fabrique du pain depuis son plus jeune âge, d’abord apprenti, « mitron » (dont le nom vient du petit chapeau de papier en forme de mitre qu’il porte couramment) comme on l’appelait dans des temps plus reculés,  il possède aujourd’hui sa propre boulangerie dans mon quartier.

Les différentes étapes de la fabrication du pain comme le pétrissage, le pointage, la division, la détente, le façonnage, l’apprêt, la cuisson et le défournement n’ont plus de secrets pour lui, il exerce son métier avec passion et lorsque je l’interroge,  il partage volontiers avec moi ses petites recettes sur le choix subtil des farines, la cuisson du pain.

Récemment, j’ai eu l’honneur de visiter son fournil et j’ai passé un très bon moment, assez émouvant d’ailleurs, dans les coulisses de sa boutique, là où chaque matin, levé bien avant les autres, pendant que nous nous prélassons encore dans nos lits douillets,  il prépare et veille dans l’ombre sur la première fournée de la journée en écoutant ou pas à la radio, les nouvelles du monde ou le résultat des compétitions sportives dont il est friand.

Lors d’une séance précédente, je lui ai demandé combien selon lui, de personnes, songeaient à l’homme qui se cache derrière la baguette,  lorsqu’ils viennent l’acheter en sortant le soir du métro ou le dimanche matin avant le repas de famille… il a souri, lucide sur l’indifférence ambiante. Cela m’a donné l’idée de cet article.

Le métier de boulanger est un métier noble, un métier solitaire et j’aimerais, après m’avoir lue, que vous songiez  la prochaine fois, à l’homme qui se cache derrière la  baguette que vous achèterez chez votre propre boulanger ou lorsque vous croquerez avec délice dans le morceau de baguette croustillant à souhait qui accompagnera vos radis ou le pâté que vous aurez vous-même fabriqué avec fierté et qui recueillera, je vous le souhaite, les compliments attendris de vos convives.

Si vous y parvenez, même si votre boulanger ne le sait pas, vous aurez à votre façon rendu hommage à son travail et pris en compte l’importance que celui-ci a dans votre quotidien.Si vous pensez à l’agrémenter d’un sourire à l’intention de la boulangère ou de la vendeuse qui comme un automate, sert sans parler un client après l’autre, parce qu’elle doit aller vite pour ne pas nous faire attendre et contrarier les ronchons que nous sommes bien trop souvent, ce sera tout bonnement magnifique.

Vous y songerez, n’est-ce pas !!!

* En un siècle, la consommation de pain journalière en France a subi une chute vertigineuse, passant de

900 g par personne et par jour en 1900 à 153 g en 2000. 98 % des Français consomment du pain, 69 % en consomment au petit-déjeuner, 6 Français sur 10 estiment qu’il est une nécessité vitale. Notre boulanger a donc une grande importance dans notre vie.

Garde toujours dans ta main…

maindanslamain.jpg


 

 

« Garde toujours dans ta main la main de l’enfant que tu as été ».

Cette jolie citation est de Miguel de Cervantès (1547-1616), le père du célèbre Don Quichotte, un des romans les plus lus dans le monde, qui a inspiré Pablo Picasso.

 

 

 

picassopablodonquichotte.jpg

 

 

ABORDER LA RENTREE D’UN BON PIED

pic3941.jpg

(photo collection personnelle – été 2011)

Aujourd’hui, Septembre s’affiche sur le calendrier, l’été s’étire en douceur. Derrière nous déjà le temps des vacances, le lâcher-prise avec les horaires, les grasses matinées, les plages libres de détente… devant nous désormais, bon gré, mal gré, le retour au travail, un cortège d’occupations obligatoires, la Rentrée scolaire des enfants, l’automne et un agenda prêt à se remplir inexorablement.

L’agenda est le reflet de ce que nous sommes, un outil rassurant qui découpe nos journées en tranches et qui met en évidence un mode de fonctionnement personnel dont il est souvent difficile de se défaire. Certains le remplissent jusqu’à l’indigestion, d’autres, parce qu’ils ont appris à goûter puis à savourer le temps libre, cherchent à conserver l’énergie qu’ils ont durement reconstituée, en se donnant d’emblée, de l’air, d’autres encore y épinglent leurs relations comme des papillons.

Pour aborder la Rentrée, le sourire aux lèvres, face à cet agenda qui se remplit, il est bon d’imaginer déjà les prochaines activités plaisantes et autres escapades que nous allons y loger, les bonnes recettes de cuisine que nous allons concocter et partager autour de la table, avec nos amis. 

Un souffle estival est passé joyeux, sur nos journées, il ne tient qu’à nous de ne pas le laisser s’envoler trop vite.

J’ai testé sur mon lieu de vacances, les séances de Réflexologie Plantaire en plein air. Conviés sur un divan installé sur la terrasse, bercés par le bruissement des feuilles et un vent léger -  mes clients en villégiature ont pleinement apprécié cet instant de détente à l’air libre qui favorisait le relâchement du corps et de l’esprit. L’été prochain, je tenterai l’expérience qui m’a plue tout autant, dans le jardin sous les cerisiers.

N’oublions pas que la bonne humeur – comme la mauvaise – est contagieuse. 


Bonne rentrée souriante à tous.

MABULLEREFLEXO – 92160 ANTONY


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

vermoxfr |
cialisfr |
Suprême Service |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | le merveilleux pouvoir des ...
| En savoir PLUS
| Le blog de la mutuelle santé