Archives pour mai 2015

5 façons de se déconnecter rapidement au travail (extrait de femmes.orange.fr – avril 2015)

Cinq façons de se déconnecter rapidement au travail

Cinq façons de se déconnecter rapidement au travail©Fotolia

Océane Co, publié le 16 avril

Il faut bien le reconnaître : nous sommes nombreuses à nous laisser envahir au travail. Que ce soit à cause de la quantité de tâches à accomplir, le stress débordant ou le manque de sommeil qui met inévitablement de mauvaise humeur, la vie au bureau n’est pas toujours rose. Alors pour contrer ces maux courants de la vie d’entreprise, le meilleur moyen est de se déconnecter du travail quelques minutes pendant la journée. Par cela, sachez qu’il existe de petites astuces faciles à mettre en place au quotidien afin de se sentir à l’aise au boulot mais aussi pour améliorer ses compétences.

Penser à marcher et à s’étirer

On n’y pense pas assez souvent, pourtant, marcher et s’étirer sont des gestes importants à adopter au bureau. Sachez en effet qu’il est plus exigeant pour le corps d’être assis que debout, particulièrement lorsqu’il garde la même position pendant de longues périodes. Même avec un bureau bien aménagé, vous ne serez pas exemptés des douleurs et fatigues musculaires engendrées par ces changements de positions trop rares.

Il est donc recommandé de prendre une pause de cinq à dix minutes chaque heure pour se décontracter. Par exemple, pensez à marcher pour passer un coup de fil ou à vous déplacer directement pour parler à un collègue au lieu de passer par la messagerie instantanée ou le courriel.

En ce qui concerne les étirements, voici quelques mouvements à réaliser :

- Flexion des doigts : serrez les poings en gardant les pouces tendus vers l’extérieur. Faîtes glisser vos doigts sur la paume, vers le poignet, puis relâchez.

- Flexion du cou : en position assise ou debout, le dos bien droit, penchez doucement votre tête d’un côté, sans soulever l’épaule. Maintenez la position pendant trois à cinq secondes avant de soulever la tête. Répétez de l’autre côté, puis vers l’avant.

- Étirement du dos : en position assise avec les pieds à plat, croisez vos doigts et étirez vos bras au maximum au-dessus de votre tête. Maintenez quelques secondes puis répétez le geste de chaque côté.

S’accorder une vraie pause déjeuner

Le déjeuner est le moment privilégié pour décompresser, mais encore faut-il s’accorder le temps nécessaire. Car si vous êtes du genre à manger devant votre bureau, vous n’aurez pas l’impression d’avoir pris une pause, celle-ci n’étant pas complète puisque vous n’avez pas changé d’environnement.

Alors à midi, faîtes-vous plaisir en allant déjeuner à l’extérieur, pourquoi pas en terrasse si le temps s’y prête. Pas le temps de prendre une pause entière ? Une simple marche pour aller chercher à manger suffit à vous déconnecter en un rien de temps !

Prendre l’air en milieu d’après-midi

Après le déjeuner, l’organisme enclenche le processus de digestion, qui engendre presque inévitablement le « coup de barre » de l’après-midi. Le bon geste à adopter ? Sortir prendre l’air dix minutes au cours de l’après-midi, afin de faire une pause. C’est le moment idéal pour évacuer les pensées négatives, faire le vide dans votre tête et surtout recharger les batteries pour la fin de la journée !

Se couper du smartphone

C’est une chose plutôt difficile à faire, mais très efficace pour se déconnecter en un clin d’oeil : faire une pause avec votre smartphone. S’il est devenu un incontournable du quotidien, il est aussi terriblement addictif et fait constamment le lien entre vous et le travail, à grands renforts de mails et rappels. Alors pour une déconnexion vraiment bénéfique, il est recommandé de se couper de toutes technologies lorsque vous prenez une pause.

Respirer profondément pour se relaxer

Pour se déconnecter du travail, il n’y a rien de mieux qu’une bonne respiration, qui va permettre d’oxygéner un maximum l’organisme. En temps normal, chaque respiration apporte un demi litre d’air, qui passe d’ailleurs à un quart lors de moments de stress, tandis qu’une respiration profonde peut engendrer jusqu’à quatre litres d’air ! Prenez donc le temps, ne serait-ce que deux minutes, pour respirer à pleins poumons, ce qui va oxygéner le cerveau et vous permettre de retrouver vos esprits, loin de la lumière hypnotisante des écrans.

http://femmes.orange.fr/bien-etre/sport-et-bien-etre/article-cinq-facons-de-se-deconnecter-rapidement-au-travail-CNT000000993Rc.html

CITATION WINSTON CHURCHILL

Le-succes-n-est-pas-definitif-l-echec-n-est-pas-fatal-c-est-le-courage-de-continuer-qui-compte

Assis des heures en amphi ou devant son ordi : même pas mal ! (extrait de letudiant.fr – mai 2015)

Assis des heures en amphi ou devant son ordi : même pas mal !

Nathalie Helal  |  Publié le 08.05.2015 à 10H00

Des heures passées à prendre des notes dans les travées ou au bureau à taper avec frénésie sur son clavier, forcément ça fatigue, et pas seulement les neurones ! Et si vous manquiez d’un peu de tenue ? L’ostéo le plus trendy de Londres vous aide à rectifier le tir en 5 postures !

 

Assis des heures en amphi ou devant son ordi : même pas mal !

Aïe aïe aïe vos trapèzes, vos cervicales et vos dorsales quand vous sortez d’une journée de cours à gratter le papier ? Des solutions très simples existent pour y remédier… // © Plainpicture

Vous allez nous dire qu’il n’y a pas 56 manières de se tenir pour travailler, et vous aurez raison : l’écran et le clavier sont éloignés de notre corps car des documents à lire sont souvent posés devant nous. Et dès que l’on est un minimum concentré, on baisse la tête, on voûte le dos, on tire sur nos bras, trop en avant. D’où une position assise, figée, aussi néfaste que contre-nature.

Comme on tire sur les épaules et que les coudes, eux, sont dans le vide, les trapèzes, les cervicales et même les dorsales en prennent un coup. On ne vous parle pas des mains et des poignets, super-sollicités par la souris. Et quand on lève les mains pour pianoter sur le clavier, on tire sur les tendons. Or qui dit tendons trop sollicités, dit … tendinites assurées ! Last but not least : la pression exercée sur les vertèbres, les tensions de la colonne vertébrale, des muscles, des ligaments et des tendons freinent la circulation sanguine et la respiration. Le corps est mal oxygéné, et travailler devient (encore plus) pénible.

Comment donc réussir à casser ce cercle vicieux ? En n’oubliant pas que « la posture, c’est l’interaction avec l’environnement, et elle est dynamique, surtout pas statique », comme l’expliqueBoniface Verney-Carron, notre ostéopathe conseil. En voici 5 à adopter pour que la dynamique et vous soyez réconciliés.

#1. S’asseoir correctement à son bureau ou à sa table

« Pour ça, il faut commencer par assimiler la règle des 90 degrés. Chevilles, genoux, hanches, coudes, devraient tous être à 90 degrés. On est assis sur deux os, qu’on appelle les ischions : si on ‘roule’ dessus, tout le corps bascule en avant. On a tous des courbures naturelles dans le corps, quatre en tout entre la tête et le bassin, alors, il ne faut pas trop les contrarier en se tenant trop droit ! » souligne Boniface Verney-Carron.

#2. Caler quelque chose dans son dos

« Ce qui est important, c’est de maintenir la lordose lombaire », souligne notre expert. Késako, Boniface ? « C’est une exagération de la courbure lombaire. Donc, pour éviter les douleurs, l’idéal est de placer un coussin entre le siège et le bas du dos. Évidemment, si on est en amphi, c’est peu réaliste ! Mais voici un truc tout simple : roulez votre veste ou votre blouson de façon à combler le creux entre votre dos et le siège. »

#3. Monter l’écran de l’ordi au niveau de ses yeux

Il faut rapprocher son clavier. Et entre le clavier et l’ordinateur, on pose un écritoire. On peut même opter pour un porte-documents. C’est l’arme contre l’envie de s’avachir. On relève la tête : pas besoin de l’avoir trop haute, juste un peu baissée. « La règle, c’est d’avoir en face des yeux le centre de l’écran, pour éviter la fatigue visuelle due à une utilisation prolongée de l’ordinateur. Donc, il faut rapprocher son clavier, et relever la tête, pas droite comme un ‘I’, mais légèrement baissée, le regard à 25 degrés« , observe Boniface Verney-Carron. Nul besoin de vous baisser : c’est l’écran ou la chaise qui doivent s’adapter et monter ou descendre, pas vous !

#4. Bien positionner ses pieds et ses bras

De fait, la bonne posture concerne TOUTES les parties du corps, extrémités comprises ! « Évitez de croiser les jambes ou de les allonger, de façon à poser vos pieds le plus à plat possible. Quant à vos bras, ne les tenez surtout pas en l’air et trouvez des points d’appui pour que vos coudes ne soient pas dans le vide« , poursuit notre spécialiste.

#5. Ne pas rester statique

Une chaise n’est pas faite pour rester immobile, et un corps, encore moins, selon Boniface Verney-Carron. Rien de pire qu’un corps rigide ou avachi, alors, que faire quand doit aussi entrer en compte le respect du cours et de ses congénères ? « Ne jamais perdre de vue que la posture, c’est dynamique ! La sédentarité nous tue et est à l’origine de bien des souffrances chez les gens. À nous de trouver des choses ludiques pour ‘déverrouiller’ notre corps, même en travaillant sur sa chaise : bouger, mais en utilisant les bons points d’appui », conclut Boniface Verney-Carron.

Merci à Boniface Verney-Carron, ostéopathe à Londres
2, Spanish Place
London W1 U 3 HF
Tél. 00.44.20.35.81.15.15

CITATION DALAI LAMA

thumb_640

Réflexologie plantaire : quels bienfaits au quotidien ? (extrait de femmes.orange.fr – avril 2015)

Réflexologie plantaire : quels bienfaits au quotidien ?

Réflexologie plantaire : quels bienfaits au quotidien ?©Fotolia

Océane Co, publié le 23 avril

Encore trop méconnue et confondue avec les massages lambda, la réflexologie est une médecine douce qui possède de très nombreux bienfaits, que ce soit sur le corps ou l’esprit. Pour soulager des maux de tête, des douleurs musculaires, des problèmes digestifs ou même la ménopause, il n’y a rien de mieux que la réflexologie plantaire. En plus de soigner des pathologies, elle améliore le quotidien grâce à ses vertus bien-être et anti-stress. Découvrez tous les bienfaits de la réflexologie plantaire !

Qu’est-ce que la réflexologie plantaire ?

La réflexologie plantaire est une technique vieille de 5000 ans, qui s’inspire de la médecine traditionnelle chinoise. Elle repose sur le principe des méridiens internes et consiste à masser certaines zones de la voûte plantaire, qui accueille à elle seule 7200 terminaisons nerveuses.

Ces massages « élaborés » se font par des pressions manuelles sur les zones dites « réflexes » des pieds qui, via des méridiens reliant les principaux organes, correspondent chacune à une partie du corps. Ainsi, les orteils sont reliés à la tête, le talon au bassin, tandis que le milieu du pied correspond au diaphragme, aux intestins ou encore au foie. En les massant soigneusement, le thérapeute peut alors soulager les maux du corps, tout en douceur.

Toutefois, cette technique de médecine douce n’est pas à confondre avec les massages lambda, comme tient à le rappeler Éric Gibault, réflexologue plantaire diplômé : « La réflexologie est souvent confondue avec les massages prodigués en instituts. Ceux-ci sont pratiqués afin de procurer une sensation de détente et de bien-être, alors que la réflexologie a pour but de véritablement soulager les pathologies du corps« . D’ailleurs, il aime à dire que « le massage, c’est soulager son corps, tandis que la réflexologie, c’est soulager son corps par les pieds« .

Tous les bienfaits de la réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire est la solution idéale pour soulager tous les maux internes du corps. Éric Gibault (http://www.reflexologie-95.fr) confie volontiers avoir soulagé des personnes souffrant de maux de tête, de troubles digestifs, de douleurs articulaires ou musculaires, et même de souffrances liées à la ménopause. Lui qui exerce dans le Val d’Oise, explique d’ailleurs avoir pu soulager des maux que des spécialistes de la santé n’ont pas réussi à soigner. Comme cet homme qui se plaignait de douleurs intercostales depuis quatre ans. Malgré des consultations chez des kinésithérapeutes et ostéopathes, rien n’y fait, jusqu’à ce qu’il rencontre Éric Gibault, qui le débarrasse de ses douleurs, en seulement trois séances.

Avant de vous lancer, sachez qu’il existe différentes méthodes de réflexologie, plus ou moins douces, qu’il convient de choisir selon ses besoins. Cependant, la réflexologie est accessible à tous, puisqu’elle peut être réalisée sur des personnes de tout âge, des femmes enceintes aux enfants. Enfin, notez que pour obtenir des résultats efficaces, il faut compter trois à six séances d’une heure.

La réflexologie plantaire au quotidien

Plus qu’une simple méthode pour soulager ses maux, la réflexologie plantaire apporte également de nombreux bienfaits au quotidien. Le corps étant débarrassé de ses soucis, une sensation de détente est évidemment présente. Mais ce n’est pas tout, car la réflexologie favorise aussi la circulation énergétique, permettant de gagner rapidement en bien-être et en vitalité : de quoi se redonner du tonus pour affronter de longues journées. De ce fait, découle également un stress diminué et un sommeil optimisé.

Certains patients d’Éric Gibault ont également avoué au thérapeute avoir eu, après plusieurs séances, le sentiment d’avoir « plus de recul » dans leurs décisions. Une réflexion qui tend à démontrer que cette médecine douce possède aussi des vertus psychiques, qui nous sont véritablement bénéfiques au quotidien.

En somme, la réflexologie plantaire permet de rééquilibrer l’organisme dans son ensemble, que ce soit le corps ou l’esprit.

http://femmes.orange.fr/bien-etre/sport-et-bien-etre/article-reflexologie-plantaire-quels-bienfaits-au-quotidien-CNT0000009kD9x.html

« mabulle » fête son 5ème anniversaire

sire_3004825_1.jpg47

 

2 mai 2015, j’ai fêté hier en secret avec moi-même le 5ème anniversaire de mon Certificat. C’était dimanche et j’ai massé une jeune maman empêchée d’allaiter sereinement à cause d’une lombalgie aigüe, bébé très sage, allaité sur la table de massage pendant la séance,  n’en a pas raté une bouchée (goulée), une manière douce et tendre de fêter cet anniversaire, non !

S’installer, c’est une chose, se faire connaître, durer, rester, en est une autre. Les offres sur le marché du bien-être sont nombreuses et variées, d’où la difficulté d’y faire sa place durablement. 5 ans plus tard, je suis là et bien là, c’est à vous que je le dois. Merci !!!

Cinq ans déjà, mon désir d’apprendre ne faiblit pas, bien au contraire.  Je mesure avec le sourire le chemin parcouru, les progrès engrangés, la valeur de l’expérience… et tout ça, c’est grâce à vous !

Ce mois-ci,  dans un souci de partage – car c’est bien pour cela que je me suis aventurée dans l’univers magique de la Réflexologie Plantaire – je lance une opération « coup de pouce (pousse) »  en faveur des lycéens et des étudiants qui, en ce moment, s’attellent aux révisions et travaillent d’arrache-pied.

Pour eux et rien que pour eux, ce mois-ci, soit du 4 au 29 mai 2015 : la séance sera proposée à 40 € au lieu de 55 € à ceux qui préparent un examen (brevet, bac de français, bac, concours médecine…).

Rien de tel qu’une séance de Réflexologie pour se recentrer, reprendre de l’énergie, des forces pour avancer, prendre soin de soi, se détendre, dénouer ses tensions du corps et de l’esprit… pour arriver « bon pied, bon oeil » et en bon équilibre, le jour de l’examen !

Si je peux, à ma façon, contribuer pour une petite part à leur votre futur succès, je serai là pour eux avec plaisir car ils me plaisent beaucoup ces adultes en devenir !

 


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

vermoxfr |
cialisfr |
Suprême Service |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | le merveilleux pouvoir des ...
| En savoir PLUS
| Le blog de la mutuelle santé